Présentation

Bienvenue sur les archives consacrées à Karl Marx et Friedrich Engels, les deux fondateurs du matérialisme dialectique. Vous trouverez ici leurs oeuvres, placées dans l'ordre chronologique, une biographie retraçant leur vie, depuis leur jeunesse critique et leurs premiers travaux jusqu'à l'écriture du Capital, une introduction du marxisme, véritable vision du monde, regard scientifique sur notre univers avec, au coeur du raisonnement, la dialectique et, enfin, une série d'études, très utiles pour comprendre le marxisme de manière adéquate.

Biographie de Karl Marx et de Friedrich Engels

Karl Marx, le fondateur du marxisme avec Friedrich Engels, est né en Allemagne, dans la ville de Trèves, le 5 mai 1818.

Sa mère, Henriette Pressburg, est d'origine juive hollandaise, son père, Herschel Marx (1782-1838), était d'origine juive mais s'était converti au protestantisme, et Karl Marx a été baptisé en 1824 selon le rite luthérien.

Karl Marx s'émancipe cependant vite de la religion. Il mène des études, l'amenant à Bonn en 1835 et à Berlin en 1836, ville où il rejoint le camp des « hégéliens de gauche ». Il étudie d'abord le droit puis l'histoire et la philosophie.

En 1841, il présente d'ailleurs sa thèse de doctorat, au thème éminemment matérialiste : Différence de la philosophie de la nature chez Démocrite et Épicure. Il devient ainsi docteur de la faculté de philosophie de l'université de Iéna.

En 1842, il participe à la Rheinische Zeitung (Gazette Rhénane) de Cologne, dont il devient le Rédacteur en chef. Ce journal reflétait le point de vue des hégéliens de gauche. Le journal est rapidement confronté à la répression et disparaît rapidement, au début de l'année 1843.

Cette même année, il se marie avec Jenny von Westphalen, une amie d'enfance. Il s'installe à Paris pour monter un journal d'opposition. Il est alors influencé par le matérialiste allemand Feuerbach. C'est à Paris, en 1844, qu'il rencontre Friedrich Engels (né le 28 novembre 1820), rencontre qui donnera naissance au marxisme, les deux ne se séparant plus jusqu'à la mort de Karl Marx.

Expulsé de Paris en raison de ses opinions révolutionnaires, Marx s'installe à Bruxelles en 1845, où Engels le rejoint. Ils produisent de nombreux documents et adhérent, en 1847, à une organisation clandestine : la Ligue des Communistes. C'est dans ce cadre qu'en 1848 est publié le Manifeste du Parti Communiste.

Le soulèvement parisien de février 1848 et son extension permettent à Marx de revenir à Paris, puis en Allemagne, à Cologne, où il prend la direction de la Neue Rheinische Zeitung (La Nouvelle Gazette Rhénane) publiée de juin 1848 à mai 1849.

La répression l'expulse de nouveau d'Allemagne. Il revient à Paris dont il est de nouveau expulsé un mois plus tard. Marx s'installe alors à Londres. Les années 1850 sont marquées par une extrême précarité dans cette ville, et un grand isolement alors que le mouvement révolutionnaire est essoufflé après la vague de 1848.

Marx survit principalement grâce à l'aide d'Engels qui, lui, travaille à Manchester et correspond de manière intensive avec Marx. Il y a alors un véritable travail de fond mené par Marx, aboutissant en 1864 à l'Adresse Inaugurale de l'Association Internationale des Travailleurs qui va servir de fondement à la Première Internationale Ouvrière et, trois ans plus tard, en 1867, au début de son oeuvre essentielle : Le Capital.

Ce saut qualitatif va être fixé par l'installation d'Engels à Londres en 1870, alors que la Commune de Paris de 1871 apparaît alors à Marx comme le modèle de la dictature du prolétariat.

Malheureusement, à la fin de sa vie, Marx est très malade. Il meurt le 14 mars 1883, à Londres. Heureusement, son ami Friedrich Engels a pris le relais : il publie la suite du Capital, ainsi que de très nombreux documents qui donnent naissance au marxisme. Engels meurt à Londres le 5 août 1895, en ayant réussi à faire en sorte que l'oeuvre de Marx soit connue et reconnue à sa juste valeur par le mouvement ouvrier.